AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ― CONCEPT ; accept your feelings.

Aller en bas 
avatar
― Messages : 46
― Avatar : love. hate. myself.
― Crédits : balaclava.
i'd say i have pretty good taste
Sujet: ― CONCEPT ; accept your feelings. Jeu 19 Juil - 17:04

― le contexte du forum ―
Parfois c’est brûlant, à l’intérieur. Mon palpitant s’accélère, ma respiration est saccadée. Mes jambes tremblent, mes mains grattent. Lorsque je ferme les yeux, je ne ressens que le trou récent et béat de ma poitrine. Et lorsque je les ouvre, les larmes brillent au bord de mes pupilles claires. Si claires. La vie défile autour, sans même que ça m’affecte. Je vois les bus traverser les carrefours à toute vitesse, les enfants rire en allant à l’école, les oiseaux chanter tôt le matin – mais je ne ressens plus rien. Ce n’est qu’une immense vague qui recouvre mon esprit, qui le tient prisonnier. Une vague de sentiments et d’émotions incontrôlables. Je n’ai jamais su les gérer, moi. Je n’ai jamais su les comprendre et les écouter. Je me contentais de les garder précieusement au creux de moi, veillant à ce qu’ils ne débordent jamais trop. Jusqu’à ce que je ne puisse les retenir. Jusqu’à ce que mon monde s’effondre d’un coup, à ne jamais savoir quand la chute s’arrête. On dit que le bonheur n’arrive jamais seul, mais le malheur peut s’associer au même dicton. Je venais de perdre mon job, il pleuvait, mon sac en daim tout neuf était foutu et mes sandales étaient trempées. Je suis rentrée chez moi pensant trouver un peu de réconfort, mais il ne m’a fallu que d’un regard pour comprendre que je ne le trouverai pas. Il était parti. Au départ, je n’y ai pas cru. Ce n’était qu’une impression. Mais j’ai ouvert les placards, j’ai cherché un indice et j’ai finalement trouvé un post-it sur le frigo. Cinq mots seulement, responsables du lâché de fauves sentimentaux qui ont suivi. « Je préfère quand tu souris. » Je les ai relus plusieurs fois, sans comprendre. Je me suis assise, j’ai avalé ma salive. J’avais perdu tout sens à la vie. Colère, incompréhension, larmes, maux d’estomac. Tout ça, en même temps. C’était une journée de merde, et elle ne s’est arrêté que trois mois plus tard. Laissant des séquelles indélébiles et juste une seule obsession. Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whenyousmile.forumactif.com
 
― CONCEPT ; accept your feelings.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur de chorégraphie sous excel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEN YOU SMILE :: one for everyone ; important information :: Got New Rules-
Sauter vers: